6 / Pilote n°0 historique et documentation







Localisation et datation de la photo de groupe


Photo de couverture prise sur une idée de Goscinny, près du pont d'Iéna en bord de Seine accès au port de la Bourdonnais.

  

François Clauteaux "interview avril 2001"
- La photographie daterai du mardi 01.09.1959 ou bien samedi 05.09.1959 c'est très loin tout cela ! - 

 Christian Godard  "interview janvier 2006" 
-  Si je me fie à mes propres souvenirs une semaine avant sortie maquette lundi 28.09.1959, le temps était gris et pluvieux, l'opération de lancement du journal était pour l'essentiel gouvernée par René Goscinny , c'est notamment lui qui s'était occupé d'organiser cette réunion sur les quais de la Seine et par la suite des envois à la presse -






D'après la légende 


Un groupe  de ferrailleurs, fabricants en cosmétiques et publicitaires aurait fait de la figuration pour grossir les rangs de l'équipe.


Hypothèse

Un très grand nombre des membres pourtant authentiques collaborateurs engagés pour travailler chez Pilote  absents ce jour là  se seraient fait représenter par un groupe de figurants n'ayant rien à voir avec le futur journal .


Le numéro 01 n'est pas    Lucien  Barnier
Le numéro 02 n'est pas    Guy  Montassut
Le numéro 12 n'est pas     Roger Bourgeon
Le numéro 14 n'est pas     J.M.     Charlier
Le numéro 19 n'est pas     F. Bucchiarini
Le numéro 20 n'est pas     Marcel  Fort
Le numéro 22 n'est pas     Pierre   Very 
Le numéro 23 n'est pas     François Chatelard
Le numéro 25 n'est pas     Jean Luc Fegy
Il y  a en peut être d'autres mais je n'ai pas assez de photos d'époque pour comparer.

Dans un premier temps je m'étais fié uniquement aux identités écrites sans vérifier les visages, ce qui m'avais fait dire à tort que la rumeur était infondée ( à part l'absence évidente de J.M Charlier en n°14).


                                                              --------------------------------------------



Hormis  René Goscinny,  Albert Uderzo,  François Clauteaux et J.M.Charlier, qui étaient donc les personnes nommées sur cette couverture ?


1  Lucien Barnier (1918- 1979 journaliste scientifique,écrivain français, licencié en lettre participe à la rédaction de Combat  et à plusieurs émissions de Cinq Colonnes à la Une, précurseur de la rubrique scientifique à Radio Luxembourg 1957-1970, il travaille au rédactionnel scientifique du journal Pilote (dès le n°0 avec la marche vers le centre de la terre) de 
1959 à 1961. 





2  Guy Montassut expert en musique théâtre et marionnettes apparaît comme responsable télévision dans l'index de Pilote n°0 et 1.





3  Robert Gigi  1926 dessinateur et scénariste, outre quelques travaux d’illustrations, Robert Gigi entre chez Pilote dès le premier numéro du 29 octobre 1959, il illustre un court récit historique en 2 planches intitulé Jean Bart dans le n° 0.






5  Jean Hebrard  ami de longue date de François Clauteaux finança Edipress Edifrance et prit part à la fondation du journal Pilote.





7  Henri Dimpre/ 1907 /197l  dessinateur humoriste et illustrateur prolifique de presse.  il illustre la nouvelle le coureur inconnu parue dans le N°0 et crée une partie des “Pilotoramas”, 1959-1971.






8  Lucien Nortier / 1922-1994,est un dessinateur et scénariste français il est le créateur de Robin des bois et du grêlé 7/13 dans Vaillant le journal de Pif, dessina Bison noir dès le n°0.






9  Christian Gaty alias Christian Catignol est un dessinateur français né le 9 février 1925, on le voit brièvement dans Pilote en 1960 avec Le Roman Vrai du Premier Maillot Jaune et quelques récits complets historiques, il succède à Jijé sur la série Barbe-Rouge qu'il dessinera jusqu'en 1997. Il est référencé à l'index des n°0 et 1 comme dessinateur.







10  Raymond Joly chef du service de presse de Radio Luxembourg et rédacteur en chef adjoint à Pilote dès le n°0.







12  Roger Bourgeon, né le 1er novembre 1924 à Meudon, est un journaliste et animateur de télévision français. 1959 responsable chronique  radio pour le journal Pilote ce dès le n°0 et par la suite.






13  Félix Lévitan / 1911.2007  est un journaliste sportif,il devient directeur du service des sports du Quotidien parisien en 1962 il est également l'initiateur de la première arrivée sur les Champs Elysées. Chroniqueur de la page des sports ce dès le n°0.








15 
Christian Godard 




 (né le 24 mars 1932 à Paris), est un auteur de bande dessinée français.
 Ayant travaillé dans la quasi-totalité des hebdomadaires et mensuels francophones pour la jeunesse des années 1950 aux années 1980, il a créé de nombreuses histoires dans presque tous les genres. Il est le créateur de Norbert et Kari, Martin Milan et comme scénariste de La Jungle en folie (avec Mic Delinx), Toupet (avec Albert Blesteau), Le Vagabond des Limbes (avec Julio Ribera), etc. Il a également animé Modeste et Pompon avec Mittéï.
 Reconnu pour la qualité de son dessin comme pour la sensibilité et les qualités d'imagination dont témoignent ses scénarios, « il s'impose parmi les principaux représentants de la bande dessinée classique franco-belge ».



16  Françis Boucrot  / expert marionnettiste et spécialiste confirmé du théâtre d'ombres, a écrit des ouvrages sur cet art.

On le retrouve dès 1958 comme éditorialiste de petits articles dans le journal pour enfants Pipolin.
Très court passage dans Pilote, a fait uniquement  le rédactionnel Pilotorama "L’histoire des ballon  "dans le numéro 5 de Pilote 
Il apparaît en marionnettiste dans le film La belle aux cheveux d'or de Jacques Rutman en 1962





17  Remo Forlani 1927/ 2009 critique de cinéma réputé officiait sur la radio RTL. Proche de la radio périphérique de la rue Bayard à ses débuts, Le Journal de Pilote le compte comme le tout premier ( avant même le n°0 )collaborateur
 et  rédacteur en chef responsable de la préparation d’un nouvel hebdomadaire qui aurait du s'appeler Le Journal de Rodolphe  au lieu de Pilote.
Forlani ne cache pas son amertume, le sentiment d’avoir été éjecté en douceur de Pilote avec comme maigre consolation le scénario de la bande dessinée P’tit Pat dessiné par Dagues (1959)et publié dès le n°0.






18  Luis Murtin / alias Lucien Moutard est né à Casablanca au Maroc en 1929 illustrateur et peintre officia dans Pilote sur les Pilotorama   pendant des années. Après avoir obtenu le baccalauréat, il obtient une bourse à l' École de Beaux Arts de Paris ou il étudie pendant sept ans, la peinture, la gravure sur pierre et sur cuivre, et l'art du portrait. Sa carrière sera celle d'un peintre, illustrateur, publiciste, reporter et dessinateur.Il a contribué aux revues Pilote, Science et Vie, Ça m'intéresse, L'argonaute, Raid Magazine, Constellation, le journal de Mickey, Il a travaillé comme illustrateur aux éditions Hachette, Nathan, Hatier, Dargaud, Quillet.









19  Bucchianieri  Fernand  1914-2012 Ancien résistant déporté à Buchenwald  Grand reporter journaliste sportif  en courses automobiles et expert en mécanique et technologie tint la chronique automobile du journal Pilote dès le n°0.








20  Marcel Fort     1919/1998 Animateur TV-radio et vedette de Radio Luxembourg à animé dès le n°0 les pages ludiques  de Pilote en compagnie de Rodolphe son complice .







21  Jacques Dagues illustrateur dessinateur en particulier "P'tit pat"dès le n°0.

 Ils se sont connus dans la préparation d’un nouvel hebdomadaire qui aurait pu s’appeller Le Journal de Rodolphe avec Forlani comme rédacteur en chef et qui s’appellera finalement Pilote avec Forlani scénariste de P’tit Pat, dessiné par Dagues.







22  Pierre Véry /1900/1960  écrivain et scénariste français Parmi ses romans les plus célèbres, figurent notamment Les Disparus de Saint-Agil et Goupi-Mains rouges, tous deux adaptés avec grand succès au cinéma. Également auteur de romans policiers, il a aussi écrit de nombreux ouvrages pour la jeunesse.Écrit une nouvelle dans le n°1 celle ci est annoncée dès le n°0.





23  François Chatelard animateur à Radio-Luxembourg à l'époque de Zappy Wax et  Marcel Fort  Apparaît seulement nommé en rubrique jeux du n°0 puis disparaît dès le n°1 





24  Luc Michel en réalité Michel Luc zoologiste français (1927-2010)  a beaucoup publié dans des livres, des monographies et des revues .
Bien que cité aux actualités sur ce n°0, aucun article de sa signature apparaît, de plus son nom  et sa fonction sont remplacés par C.Blondel dès le n°1 du journal  .



Lien Michel Luc



25  
Jean Michel Fegy animateur à Radio Luxembourg Apparaît seulement nommé en rubrique jeux du n°0 puis disparaît dès le n°1 








                       
         Aurait du figurer sur la photo de groupe

Rodolphe Clauteaux fils de François Clauteaux  petit prodige de la radio, Rodolphe, est déjà connu depuis l'année 1952 car icône enfantine du shampoing Dop, de L'oréal. Il animait, entre 1955 et 1960, une émission quotidienne sur Radio Luxembourg "Salut Marcel !" il retrouve son complice Marcel Fort dans Pilote dès le n°0, dans une chronique ludo- instructive "Le club des joueurs".













          Autre interview de Christian Godard  Janvier 2013


Monsieur

J'ai bien reçu votre mail, et je vais essayer de vous répondre à chaque fois que je le pourrai.

Mais je crains de ne pas pouvoir satisfaire tous les aspects de votre curiosité. Essayons.

1 / La photo de la couverture pour le n°0 a été prise quel jour ?

- Le jour, je vous avoue que je ne m'en souviens pas du tout. Le mois, ce devait être en septembre, puisque le journal est paru à la fin du mois d'octobre. Il faisait gris. La photo a été prise sur les quais de la seine, laquelle se trouve dans le dos du photographe, pas loin.
2 / Connaissez vous le nom de l'agence ou du photographe qui a pris la photo ? 
- Non.
3 / Y a t il eu plusieurs photos de prises ?
- Je pense que oui, mais celle-là seulement a été utilisée.
4 / Ou à été imprimé le n°0 Defossé ? Livraison par triporteur motorisé est-ce exact ?
- Je ne sais pas.
5 / Vous rappelez vous de noms de journalistes, et d'invités?
- Je n'en connais pas, à part Forlani, cette photo n'était absolument pas réalisée dans le cadre d'une invitation formelle, officielle.
On avait été invités à être présents, la photo faite, le groupe s'est égayé, immédiatement.
- Je reconnais des invités sur la photo, de nombreux dessinateurs de mes amis: Murtin, Forlani, Dagues, Nortier, Gaty, etc
6 / Était ce un jour de semaine 
- Oui.
-Selon mes souvenirs, fin de matinée.

7 / A quel
-Le tirage, je l'ignore. Il me semble en effet que le chiffre de 100 ? a été prononcé devant moi.
Personnellement, j'ai reçu mon exemplaire pas la poste, plié en deux.
La preuve en est que le timbre était à demi collé sur la photo en plein sur le visage de Jean Hébrard.                  (Voir pièce jointe) endroit a été livré le numéro zéro, quel jour, le tirage exact 100.150...? 


8 / Combien y a t'il de pré maquettes en plus de celles exposées sur le blog ?

- C'est la seule que je connaisse. Du reste, tous les collaborateurs avaient été mis à contribution pour proposer le graphisme du titre PILOTE, moi comme les autres. J'ai donc fait ma proposition, qui n'a pas été retenue. Quand je l'ai apportée, Goscinny était en train de peaufiner la sienne, au pinceau (en tirant la langue), laquelle n'a pas été retenue non plus.
9 / Quelle est cette adresse 100 rue de Richelieu sur texte statuts de la Société Pilote, de quand à quand y sont ils restés avant d'aller au 30 rue Notre Dame des Victoires ?
-  Je vais essayer de répondre à votre 9° question, dès que j'ai le temps de me plonger dans ces nobles paperasses, car j'ai conservé toutes mes archives, mais il faut que je prenne le temps de les consulter..
J'en profite pour vos remercier, en passant, pour la très charmante attention que vous exprimez pour mon travail.

Bien cordialement à vous,

Christian Godard








Deuxième interview de Christian Godard  08 fevrier 2013 pour quelques précision



Bonjour, Monsieur 

-Bon, je vais essayer de vous répondre, mais j'ai très peur de ne pas vous être d'un grand secours car, je crois vous l'avoir déjà dit, quand j'ai intégré l'équipe de Pilote, j'étais un tout jeune homme, sans expérience, et je ne faisais pas vraiment partie de la bande Charlier-Goscinny, qui étaient plus âgés, et arrivaient de Belgique, et de chez une agence dont ils venaient de se faire virer pour avoir essayé de constituer une association de défense des droits des dessinateurs...

-C'est la raison pour laquelle, de collaborateur extérieur, j'ai été appelé pour avoir fait quelques travaux pour Pistolin, sans avoir été "associé" au projet Pilote lui-même antérieurement à sa sortie. 
Super-félicitation 20/20 pour votre enquête!sur le bateau . Je suis persuadé que vous avez élucidé le mystère dans tous ses détails.
Charlier était  absent car ? Charlier remplacé pour la photo par ?
-Aucune idée.
Fin de prise de vues tout le monde se sépare pourquoi? Quelle était l'ambiance ?
-Très calme. Sans allégresse aucune. On savait qu'il s'agissait d'un lancement et que tout pouvait très vite échouer.C'est du reste ce qui s'est produit un an plus tard, et soldé par la vente du journal à Dargaud.L'ambiance était...inexistante. Trop d'interrogations pour l'avenir.

Pourquoi un envoi par la poste du n°0 pour vous plutôt qu'une remise en mains propre ?
-Aucune idée.
De plus l'appellation de la société Pilote change, au n°32 elle devient Nouvelle société d'édition Pilote
Pourquoi? (à cause du départ de Clauteaux ?)
-Je n'ai aucune certitude sur le sujet, mais cela m'étonnerait.

-J'ajoute que je me souviens d'une conversation que j'ai eue avec Clauteaux. Il était persuadé que Astérix ne marcherait jamais: "ça ne plaît pas du tout" m'avait-il dit. C'est à cette époque que les créateur ont commencé à penser à une nouvelle version d'Astérix, en les transposant de nos jours. Dans les Pilote de cette époque, on trouve plusieurs bandes (strips) par numéro qui relate les aventures d'Astérix et Obélix, vivant de nos jours en Bretagne. Je pense que le départ de Clauteaux est plutôt dû à une mésentente en ce qui concerne le contenu du journal.

-Voilà, tout ce que je peux vous répondre.
-Grand merci de votre fidélité qui fait chaud au coeur.
-Et mes amitiés à vous,
Christian Godard




    Livraison et découverte de Pilote n°0


Date de sortie d'impression et livraison au 30 rue des victoires Paris 2° 
Un coursier à triporteur cyclomoteur de l'imprimerie Deffosse  amène les précieux exemplaires du n°0.
D 'après c.Godard la date se situerai entre lundi 05.10.1959 et mardi 06 .10.1959. 
D'après Clauteaux la date se situerai entre samedi 26.09.1959 et jeudi 01.10.1959



              


 François   Clauteaux 

- Il y a eu un seul et unique tirage de 150/200 exemplaires "souvenirs vagues" pour notre opération marketing auprès des journalistes et publicitaires, chacun de nous en a conservé un exemplaire, parmi ces journalistes se trouvaient messieurs  C.Chauveau , Georges Frontval et son collègue Thevenot invités par J.M Charlier, ils eurent la primeur de recevoir un n°0 -.

Qui  rajoute également cette bien curieuse anecdote

-A peine avions nous posé les piles de fascicules sur les bureaux, qu'une connaissance de l'époque ayant déjà fait un esclandre dans les locaux de Dop L'oréal Monsavon, arrive, hurle et commence à déchirer des Pilote, très en colère j'ai foncé sur elle et c'est Charlier qui me l'a enlevé des mains- .

Après une révision de détails, de mise en page par l'équipe de rédaction et la satisfaction des annonceurs publicitaires sur les emplacements des encarts (en  général en demi-page sous une bande dessinée), décision collégiale fut prise de se lancer dans l'aventure Pilote .



 
29 Octobre 1959  Le premier numéro de Pilote est  lancé à grands renforts de publicité, radiophonique, à l'époque c'était très tendance chez les jeunes.

Radio Luxembourg ayant fait du matraquage publicitaire, Pilote démarra ses ventes avec près de 300.000 exemplaires vendus, la qualité de son contenu lui assura un succès durant 30 ans .

Après le sixième numéro, François Clauteaux, le précurseur, car c'est à lui principalement que nous devons Pilote, abandonne ses responsabilités et quitte son journal.
Un homme plein de projets se lance dans une difficile entreprise, y met son énergie et son talent.
Il rencontre à plusieurs époques les bonnes personnes et aboutit à la création d'une référence en matières de journal pour la jeunesse.
Le succès au rendez vous, il part sur d'autres projets, laissant la jouissance du précieux journal à ses associés.
- Ce qui m’intéressait avant tout, c'était le lancement, une fois le magazine sur les rails, cela me passionnait moins -.


 Ma préhistoire s'arrête tout naturellement à cet instant précis.





                     


  






La suite est racontée de façon admirable par Patrick Gaumer chez Dargaud ,l'ouvrage se nomme Les Années Pilote ,je vous le recommande chaudement .











9 commentaires:

  1. Un Site que j'ai mis dans mes favoris J'ai été en 1959 un des tout premiers abonnés au magazine Pilote grâce à un concours de dessin pour célébrer le 45 000 000ème français http://thanagra.typepad.com/blog/2012/09/000-dans-la-presse.html Il ne me reste de cette époque que cet article, des souvenirs et une passion jamais asouvie pour la Bande Dessinée Bonne continuation sur Accueil et index du blog ... Préhistoire et petite histoire du journal Pilote dès la maquette de Pilote n°0 du 26 septembre 1959 .

    RépondreSupprimer
  2. Superbe page avec des infos exceptionnelles.
    Bravo pour cette pugnacité à découvrir les dessous d'un si grand journal.
    ;o)

    RépondreSupprimer
  3. Christian Godard09/05/2013 09:52

    Cher Christian, je vous avoue que je n'ai aucune peine à vous transmettre toute mon admiration. Le travail que vous avez effectué sur l'histoire du journal de PILOTE est monstrueux. Il faut quand même ne pas oublier que je suis l'un de ceux qui figurent sur la fameuse photo, et qui s'imaginait en savoir long sur la chose. Eh bien, pas du tout. Vous avez fait un travail d'enquête absolument confondant, et vous m'avez appris plein de choses dont je ne soupçonnais même pas l'existence. Un vrai travail de détective professionnel, de pros. Et j'ai découvert grâce à vous des tas de choses qui se sont déroulées dans les années précédant le numéro Zéro, les différentes maquettes qui ont abouti à celle, la seule qui soit connue, les vrais protagonistes, les faits, les intervenants, aucun détail ne vous a échappé, et c'est toute une époque que vous avez fait resurgir de l'obscurité. Si bien que des faits nombreux que j'ai vécus SANS LES COMPRENDRE après la parution des premiers numéros, ont soudain grâce à vous, été éclairés et expliqués. Chapeau, Christian! Je suis, authentiquement ADMIRATIF et éberlué par ce boulot ÉNORME!!! Encore bravo et toutes mes amitiés . CHRISTIAN GODARD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci monsieur Godard
      C'est un honneur que de recevoir de tels éloges venant d'un des plus anciens et célèbres protagonistes de ce journal.

      Ceci renforce la crédibilité pour mon travail de recherche de documentation et avant tout d'information envers tous les passionnés du journal Pilote et ne peut que m'encourager à continuer en ce sens.

      Supprimer
  4. Très cher Kristianek Kinletsakovich

    Qu'écrire d'autre après cela ?
    Sinon que je te remercie de m'avoir permis de me replonger dans ce passé de lecteur avec grand plaisir, grâce à tout le travail incroyable de recension et toute ce que cette énergie a développé dans son sillage par ailleurs et qui me donne bcp de plaisir à relire

    alors simplement Spassiba Kristianek :D

    chaleureusement

    Frédéric

    RépondreSupprimer
  5. Armagnat Henri.03/09/2014 00:36

    Aujourd'hui Pilote et l'évolution de la bande dessinée qu'il a porté est une évidence, une chose qui semble déjà appartenir a notre subjective éternité de lecteur, et pourtant, il y eut un avant.
    Merci de ce blog émouvant et riche en enseignements.
    Une manière de faire revivre des heures d'enthousiasme sans lesquelles n'aurait pas été Astérix, Valérian, Philémon, Achile Talon... Bon, la liste serait trop longue.
    Merci de porter la lumière sur les créateurs du journal auquel on doit tous tant de rêves et de franche rigolade. C'est probablement le propre des gens utiles, on finit par les oublier.

    RépondreSupprimer
  6. cela fait un moment que je ne me suis pas replonger dans cette incroyable mine d'infos et de plaisir des images : avec facebook et le forum , c'est splendide et tres efficace .J'esperes juste prendre le temps de participer un peu a tout cela , en donnant eventuellement un coup de main pour scanner des bricoles , ayant la chance d'avoir tous les numeros de ce mâtin de journal jusque 71. Bravo et merci

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  8. Whaouuuuu ! Génial !! Moi, je recherche toujours le numéro 0 : si vous savez où le trouver, faite moi signe ... al1bonny@gmail.com

    RépondreSupprimer

Vous venez de visiter ce blog , vous a t'il plu, qu'en pensez vous sincèrement ?
Prenez une minute pour me le faire savoir... merci